Brèves | Politique

Pierre-Claver MAGANGA MOUSSAVOU : Je nourris l'envie d'assumer le développement du pays par la provincialisation.

 Posté le 19/06/21 à 10:37  |   67 fois déjà  | 

Le président du Parti Social-Démocrate (PSD) exposant sur sa nouvelle vision politique basée sur la provincialisation.
Le président du Parti Social-Démocrate (PSD) exposant sur sa nouvelle vision politique basée sur la provincialisation.

Pierre-Claver MAGANGA MOUSSAVOU, ancien Vice-Président de la République et président du Parti Social-Démocrate (PSD), a décliné sa vision politique pour les prochaines années au cours d’un point de presse organisé ce jeudi 17 juin 2021.

« Léon MBA disait Gabon d'abord, Omar BONGO disait aucune province n'est supérieur à une autre, moi je dis provincialisation ». C’est en ces termes que le président du PSD a résumé la nouvelle vision qu’il entend défendre pour assurer le développement optimal du Gabon dans les années à venir. « Je nourris l'envie d'assumer le développement du pays par la provincialisation », a-t-il déclaré, face aux journalistes présents.

Il a par ailleurs laissé entendre que malgré le fait que le Gabon soit un pays riche, l’on réalise malheureusement que les moyens financiers ne sont pas redistribués équitablement dans chacune des neuf (9) provinces du pays. Pour y remédier, Pierre-Claver MAGANGA MOUSSAVOU prône la « provincialisation », qui est un outil au service du développement de l'arrière-pays.

La nouvelle vision du PSD et de son président s'adosse sur sept(7) piliers : l'éthique de développement, la création d'une véritable économie, la route, l'éducation et la formation professionnelle, la santé, la population, l'immigration sélective et la politique de Co-développement.

Fort de son expérience aux affaires et après avoir dénoncé le fonctionnement du pays et son faible niveau de développement, le président du PSD a donc proposé à travers le point de presse du 17 juin, la « provincialisation », outil de développement équilibré des neuf (9) provinces, comme solution idoine aux maux de gouvernance qui affecteraient le Gabon.

Egalement dans Politique
A Regarder

arise